Végétothérapie et Psychanalyse Reichienne

Wilhelm Reich, élève de S.FREUD, dans les années 20-30 à mis en place la végétothérapie caractéro-analytique lors de ses recherches sur les échecs de la Psychanalyse qu’il connaissait.

Cette méthode d’accompagnement vient du fait de son interaction avec le système neurovégétatif. Elle est une méthode de Psychanalyse corporelle, travaillant sur et avec le corps

Elle ne privilégie pas, comme la psychanalyse classique, le discours et le mot. Elle prend en considération les manifestations du corps et tous les modes d’expression du sujet et s’attache à reconnaître à travers eux le mouvement des émotions, du désir et de l’énergie même de la vie..

Ses postulats:

  • Tout problème corporel à une incidence sur le psychisme, principalement les problèmes musculaires.
  • Se sont les sensations, les images, les pensées et les mots suscités par les exercices corporels qui servent de matériaux lors des séances.
  • Il est mit en évidence 7 anneaux, appelés niveaux, segments Reichiens.
  • On retrouve ces parallèles en MedTradChinoise sous le nom de plexus, mais aussi en Kundalini Yoga via les chakras.
  • L’application des exercices (actings) vise à créer une surtension locale dans ses anneaux amenant un déséquilibre du système neurovégétatif, propice à l’émergence de la mémoire corporelle par des sensations, émotions, images, souvenirs liés à la tension archaïque (lesquelles peuvent ensuite être conscientisés, verbalisés et analysés)

Ses objectifs :

  • Impression de légèreté physique
  • Moral amélioré
  • Prise de conscience des liens entre le comportement actuel et le vécu passé
  • Un travail volontaire du SNV qui va débloquer peu à peu les chaînes involontaires de sensations, sentiments, images et souvenirs.
  • Une restauration des fonctions archaïques
  • Une réunification de la personne
  • Une libre circulation énergétique

L’objectif de la végétothérapie n’est pas de guérir « des maladies » mais de permettre à l’individu de récupérer la maturation de son caractère. Au cours de ce processus évolutif, la disparition des fixations et l’atténuation des différents traits de caractère empêchent l’apparition des symptômes pathologiques.
Source

La Méthode de Libération des Cuirasses

La cuirasse caractérielle

Historiquement, l’homme s’est toujours intéressé à comprendre le caractère de son prochain tout autant que le sien.

Le caractère correspond à cette empreinte laissée par les expériences de notre histoire de vie. Il représente donc notre manière d’être, ainsi que l’ensemble des réponses que nous apportons (qui sont uniques) à toutes nos expériences conscientes et inconscientes que nous propose notre vie.

Lieu de rencontre entre principe de réalité et principe de plaisir, lieu de confrontation entre l’extérieur (le social) et l’intérieur (la pulsion), lieu également du mécanisme de protection narcissique, le caractère représente cette manière d’être de la personne.

Le caractère est un processus en constante évolution et adaptation au sein de la personne. Il est structuré en tant que système relativement stable d’un sujet à un autre pour un même trait.

Les origines du caractère sont multiples. Reich ne conteste pas les facteurs héréditaires qui déterminent certains modes de réaction. De dire que l’environnement joue un rôle prioritaire dans la constitution du caractère est vrai, mais cela manque singulièrement de précisions.

La cuirasse musculaire

W.Reich a divisé le corps en 7 niveaux :

  • 1- Les yeux, oreilles, nez
  • 2- La bouche
  • 3- Le cou
  • 4- Le thorax
  • 5- Le diaphragme
  • 6- L’abdomen
  • 7- Le bassin et les membres inférieurs

Toutes les maladies psychosomatiques se manifestent parce qu’il y à blocage d’au moins un des 7 niveaux. La proposition ici est de refaire circuler l’énergie de la tête aux pieds pour vous mettre en condition dialogique de socialisation et éviter une surcharge qui se manifesterait de façon pathologique.

Cette méthode permet de remonter dans les premiers moments de la vie, avant même que la mémoire consciente n’existe. Le corps ayant gardé en mémoire les vécus passés.

Mais pas que !

Il s’agit aussi de trouver une situation équilibré c’est à dire une bonne santé.

Les séances au Cabinet Plume de Cactus sur Muret au Sud de Toulouse

La première consultation permet de vous connaître. Elle dure 50 min a 1 heure. Aucun exercices ne sera proposés sans que j’en perçoive la nécessité et le juste moment. Il est important de poser tout d’abord une anamnèse et un projet thérapeutique construits. Il est important de prime abord l’instauration d’un bon contact, c’est à dire une alliance thérapeutique.

Lors des séances avec exercices, ceux-ci commenceront sans verbalisation, étendu sur le divan, avec les jambes pliées et les pieds bien appuyés sur le matelas. Pour respecter l’expérience de « ici et maintenant ». Les yeux ouverts durant toute la séance, sauf dans les moments ou je l’indique autrement. Un acting dure 5/7 voir 15 min puis laisse place à la verbalisation.

Pour plus d’informations ici et ici

Rendez- vous au cabinet

Sources

  • Wilhelm Reich « L’Analyse caractérielle » , Payot-poche, 2006
  • Gérard Guasch, « Quand le corps parle », Vannes, Sully, 1998/2002/2007.
  • Gérard Guasch, « Reich, énergie vitale et psychothérapie », Paris, Retz, 1998.
  • Gérard Guasch, « Wilhelm Reich, biographie d’une passion », Vannes, Sully, 2007.
  • Lesage de la Haye, Jacques, « Une psychopolitique du corps, l’Analyse reichienne », Lyon, Atelier de création libertaire, 1996.
  • Pascal Foucault et ses articles paru dans la revue de la fédération FF2S