🌵 L’essence du vide !

« Pour le comprendre, ce n’est pas au traumatisme qu’il faut penser, mais au fait que là où quelque chose aurait pu être bénéfique, rien ne s’est produit. »

 Vous avez accepté de relever le défi…

Ne me dite pas non, c’est votre ego qui parle. Car bien avant l’incarnation vous avez signé le contrat. Autant l’accepter. Mais vous avez aussi le droit de renoncer. Là intervient votre libre arbitre.

En tout cas, ce sentiment de vide est bien présent. Dans ce voyage ou pas !

Qu’est-ce ?

On est bien d’accord que j’irai au delà de la notion classique du vide. Car ici on parle de: vide fondamental dans la structure du Soi (de Moi)

Ce vide est un reste appelé le « manque-à-être ». Le vide contient une énergie qui pousse et qui fait sortir le Sujet (Vous et Moi) de l’impasse du désir de l’Autre par le biais du langage. Le langage vient donc comme symbole de l’absence-présence, afin de lutter contre le vide de l’absence. Le désir viendra alors tenter de combler ce manque par une recherche de l’objet perdu.

C’est assurément dans le silence que le vide se laisse entendre, et en le comprenant on en comprend aussi ce qu’il y a panser.

Ou prend-il naissance?:

C’est au moment ou l’enfant s’effondre dans une non-confiance, qui retenti sur son organisation intérieure.

Il a “échoué”” dans la création d’une mère suffisamment bonne ( concept de soins maternels et capacité de l’enfant à les recevoir). Le Moi de la mère soutient le Moi naissant de l’enfant en lui offrant un environnement favorable. Il peut alors développer un sentiment de continuité d’existence qui est le signe de l’émergence d’un vrai self, un vrai soi. Sinon il mettra en place un faux -self (Je vous invite à faire un tour ici pour éclairer ces notions). Soulignons encore qu’une mère suffisamment bonne, n’est pas une mère parfaite (ce qui serait également dommageable pour Soi) . N’incriminons pas maman qui fait comme elle peut. Ici nous essayons de comprendre le vide.

Donc par absence de fusion à sa maman, il échoue ensuite dans la création intérieure d’une vision de la réalité suffisamment bonne. C’est important pour soi, petit, de créer ces visions idéalisées pour sécuriser son environnement. Lorsque cela n’est pas abouti, il ne reste que le vide. Ce vide est alors un reste, ce reste ne cesse pas. Ceci est ressentis comme une chute catastrophique sans limite. L’être (l’enfant) est donc laissé dans ce “quelque chose” de non construit, creux, un équivalent d’un “non être”. L’évolution en adulte qu’il deviendra, comblera ce vide par des mécanismes de défense sécurisants en lieu et place. Cependant, ceci laissera tout de même ce vide, inactif. Son reste, etant comblé par des objets de substitutions.

Ce qui se joue

  • La « crainte de l’effondrement »
  • Le vide du regard de la mère (une mère qui se montre non réceptive au besoin exprimer de l’enfant, en contrôlant et imposant les siens)
  • Le Self et le « Soi blanc » (blanc comme défense contre la reconnaissance de l’instauration d’une dépendance)

L’homme devant l’incertain fait émerger la notion de vide et se qui en découle dans les angoisses et peurs révélées. Le vide n’est-il pas « ce qui reste quand on a tout enlevé » Il est cette possibilité de se laisser traverser par ses émotions, et ce nettoyage des vieux schémas qui ouvre la porte vers ce que l’on peut même vide remplir de nouvelles perspectives.

Le vide est la matrice de tout, la mère de tout, l’origine de tout. Ce n’est pas le vide dénué de tout, comme dans la pensée occidentale, mais un vide plein, rempli d’énergie. 

Dans le voyage d’individuation on parle de double incarnation.

Lorsque l’on décide de travailler sur soi, on part dans une quête à être pleinement son Soi. Cela sous entend que l’on va nettoyer son intériorité de tout ce qui n’est pas inné, pur soi au départ (l’enfant tel qu’il est avant les modifications adaptatives face au conditionnement et à l’éducation que ses expériences et son environnement lui imposent ou proposent). Retiré de son organisation interne, de ses “habitudes” ces parties, laisse un vide.

C’est ce vide qui est désactivé lors d’un événement violent (séparation originelle et autre trauma de vie, donc la fusion à maman). Une partie de l’esprit va “fuir” pour ne plus avoir à supporter la douleur ou la peur. La psychanalyse nous parle de clivage, on parle aussi souvent de personnalité coupée de ses émotions. On parle aussi de personnalité fuyante. C’est le paradoxe de “présence-absence” que j’évoquais plus haut. Ce sentiment de le sentir ici, présent mais en même temps non là. C’est cette sensation d’avoir comblé tous les vides en sa présence puis après séparation, ressentir de nouveau ce vide, que l’on avait désactivé avant les retrouvailles. Vous me suivez?

On peut voir chacun des êtres incarnées comme une moitié d’un tout . Et donc à moitié vide. Ce vide dont la nature humaine a horreur…

« Du vide et de l’éternité » 

Michel Cassé

Il se remplit de l’intérieur

Dans des phases de tristesse, le sentiment de manque apparaît, cette impression que la vie ne te donne pas ce dont tu as besoin, te désespère et tu t’accroches alors à la chose qui manque: L’amour.

Cette satisfaction ponctuelle apportée par l’extérieur fait naître en soi l’attachement, la dépendance affective ou la dépendance sociale, suite à ces traumas d’enfants que nous avons évoqué plus haut. En s’attachant, on bloques ce que la source veut nous donner, nous transmettre. Le monde en soi et en l’extérieur s’ouvre dès que l’on comprend que la satisfaction de ces besoins doit venir de soi m’aime. Cela nous pousse à nous créer cette famille intérieur qui nous apporte sécurisation des besoins dont on a fait défaut petit. Cela se fonde sur la confiance en l’univers, en Soi.

Dès lors que l’on comprend que l’on est le magicien de sa vie, créateur de son univers intérieur, malgré l’expérience de vie, le vécu, on reconnait l’énergie et l’intelligence de l’univers. On crée ce que l’on veut être. C’est l’essentiel et la source de tout aboutissement.

Le vide alors se rempli….de l’intérieur. Et l’on ressens l’existence, on s’y abandonne, on se détache et on lâche prise.

Sources: Lacan, la théorie de D.W. Winnicott

{Defi} 21 jours pour changer d’état d’esprit.

 

Pourquoi 21 jours?, parce qu’il parait que c’est le temps qu’il faut pour que le cerveau se conditionne sous un nouveau schéma. Oui on nous le dit souvent :

21 jours pour faire du sport, et hop! l’habitude est crée, cela permet au subconscient de créer une routine,

21 jours pour arrêter de fumer,

21 jours pour penser différemment.

images

 

Alors moi j’ai eu envie de me créer un défi, et je vous le partage.

 

Consignes:

1 jour, un mantra, soit vous le crée en fonction de votre humeur, soit vous le copier via une carte ou un autre site de mantra.

1 jour, une publication sur une page réseau, pour moi ce sera ici, sur mon instagram @c.plumedecactus !!! #21mantraoctobre #Pdcmantra #PdcdéfibyC.

1 jour, une image avec le mantra, soit celui ci écrit sur un bout de papier, ou alors une photo du jour, de votre choix.

 

21 jours pour lâcher prise sur le contrôle de soi et son mental. 21 jours pour laisser parler sa créativité littéraire à l’écoute de son cœur. 21 jours pour conditionner son esprit de manière positive.

À chaque jour, vous allez dire la phrase indiquée. Au cours de ces 21 jours, je vous invite à être présent à vous -même et de noter au fur et à mesure ce que vous ressentez, les changements que vous pouvez observer, noter vos impressions, rêves, et états d’Âme durant cette période de 21 jours.
Pour moi, il commencera le 21.10.18, date symbolique et départ pour Bali !

 

 

 

Sources*

Merci a Lunes bleues du Var, Ici pour cette découverte, que j’adapterai en fonction de mes besoins. Je vous invite a consulter les versions originales si vous souhaitez les réaliser en sus. Ces exercices proviennent du livre « Pourquoi pas le Bonheur » de Michèle Morgan 

{#Defi} 21 jours pour Des – encoder son conditionnement.

21 jours pour permettre au subconscient de changer une habitude

Ne permettez pas à votre pensée d’entretenir de sombres idées : en lisant des fiches-messages, vous utilisez votre temps d’une façon positive et de plus, comme l’esprit ne peut s’arrêter sur deux idées en même temps, vous vous évitez ainsi de broyer du noir et de vous créer des peurs inutiles

 

 

(essayer de le faire avant les 21 jours)

Grâce à Dieu et à mes guides, je suis instantanément décodée et débarrassée des entités négatives logées depuis ma conception dans mon subconscient.
Je suis maintenant libre de vivre heureux et libre d’aimer.

Ce décodage a pour but, de se débarrasser de nos blocages conscients et inconscients qui minent notre vie depuis plusieurs incarnations. Si vous débutez votre décodage et oublier une journée, vous devez recommencer au début. Il est aussi conseillé de noter vos impressions, rêves, et états d’Âme durant cette période de 21 jours.
À chaque jour, vous allez dire la phrase indiquée. Au cours de ces 21 jours, je vous demande d’être présent à vous -même et de noter au fur et à mesure ce que vous ressentez, les changements que vous pouvez observer, etc…
1er jour
Cette phrase seulement devrait être dite au moins une fois par jour durant les 15 premiers jours.
Mon subconscient, je te demande de me décoder entièrement et de détruire toutes les entités négatives accumulées depuis ma conception et qui nuisent à mon évolution.
2e jour
Le subconscient décode de façon progressive et nous libère de chaque étape:
Toutes les entités négatives inscrites depuis l’âge de 21 ans sont maintenant effacées à tout jamais.
3e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites entre 14 et 21 ans sont maintenant effacées à tout jamais.
4e jour
toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites entre 7 et 14 ans sont maintenant effacées à tout jamais.
5e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites entre 1 et 7 ans sont maintenant effacées à tout jamais.
6e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites au moment précis de ma naissance sont maintenant effacées à tout jamais. Je suis heureux(se) d’entrer dans le monde.
7e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 9e mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais.
8e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 8e mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais.
9e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 7e mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais.
10e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 6e mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais.
11e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 5e mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais.
12e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 4e mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais.
13e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 3e mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais.
14e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 2e mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais.
15e jour
Toutes les entités et expériences négatives conscientes et inconscientes inscrites durant le 1er mois de grossesse de ma mère sont maintenant effacées à tout jamais. J’efface aussi toutes les expériences négatives conscientes et inconscientes accumulés depuis le début de mes incarnations.
La première partie du décodage est maintenant terminée. Vous êtes débarrassé des éléments négatifs qui s’étaient installés à votre insu.
16e jour
Je suis maintenant prêt(e) à vivre d’une façon positive et en harmonie avec l’Énergie Cosmique.
17e jour
Je me pardonne et je pardonne aux autres tout ce qui a pu me blesser et les blesser depuis ma conception jusqu’à ce jour
18e jour
J’accepte avec humilité mes limites, et je désire développer mon potentiel le plus complètement possible afin de contribuer à ma propre évolution et à celle des autres.
19e jour
Mon subconscient va trouver dans l’Intelligence Universelle tout ce qui est nécessaire à mon développement et je m’engage à vivre pleinement toutes les expériences nécessaires à mon Évolution.
20e jour
Désormais je peux aimer, avec toute la force de mon Être, Dieux, Déesses de mon choix, mon prochain ainsi que moi-même.
21e jour
Grâce à l’Amour, je me dirige chaque jour vers la connaissance et je suis un Être Libre.
rappelez-vous qu’on ne peut nier l’existence du Soleil parce qu’il pleut et qu’on ne peut le voir.
Il se peut qu’après votre décodage vous ayez quelques averses mais c’est tout à fait normal. Vous aviez tellement l’habitude d’être pogné (e) que votre liberté nouvelle semblera parfois vous échapper. Ne vous en faites pas, le Soleil revient toujours et votre Force reviendra et augmentera de jour en jour.
Vous pouvez faire ce décodage plusieurs fois, environ aux 3 mois. Pensez à noter, et être conscient de votre état d’âme. Si vous désirez recommencer, allez-y, suivez votre instinct, il ne vous trahira jamais.
  1. Ces exercices proviennent du livre « Pourquoi pas le Bonheur » de Michèle Morgan