Harmonie – renaître toujours un peu plus fort(e)!

Me tenant pleinement dans l’instant, j’ai confiance, je sais que tout ira bien. Je suis harmonie.

Mentalisez – vous tout vos souhaits?

Désirez – vous plus, que ce dont vous avez besoin?

Tout mes souhaits, tout mes désirs sont de passages, ils me traversent, me transpercent. Parfois ils me font vibrer.

En ce jour, une pensées m’est venue spontanément: « laisses les s’envoler au gré du vent,  ou prend les en compte dans la construction de tes projets »

Rêver… L’enfant en toi, en moi parle si souvent, passer a l’action pour réaliser ses projets, c’est cheminer vers la réalisation de soi. Sans jugement ou auto – dévalorisation, croire en son potentiel.

Connais – tu la légende des deux étoiles?

 

Trésors des profondeurs
La courbe de nos yeux similaires
Bruissement

 

Le 7 juillet est l’occasion pour les japonais de célébrer Tanabata Matsuri, la fête des deux étoiles. Cette fête est issue de la légende Sino-nipponne, (la culture japonaise a subi de fortes influences chinoises). Les japonais célèbrent la rencontre d’Altair et de Vega, Orohime la Tisserande et Hikoboshi le Bouvier, deux « étoiles » séparées par la voie lactée.

A l’occasion de cette fête, vêtus de leur plus beaux Yukatas, les japonais se ressemblent à Hiratsuka au sud ouest de Tôkyô. Pour l’occasion, les rues et les japonais écrivent leurs souhaits sur des petits papiers verticaux appelés tanzakuset. Ils sont ensuite accrochés à des branches de bambous afin d’être exaucés par le  Altair et Vega. A minuit, l’arbre est jeté dans un fleuve ou brûlé pour que les vœux se réalisent.

Tout en sachant cette légende, nous devons nous rappeler que, le partage,  n’est pas fait pour durer. Toutes étapes de vie non plus. Tout est de passage, vécu intensément ou pas. Tout passage de vie est là pour nous aider à nous rencontrer. Indiscutablement nous offrir un cadeau unique; apprendre, grandir, s’ouvrir.

La transformation qui est en oeuvre en soi pour Soi est une occasion pour adapter son comportement, œuvrer en soi avec conscience afin de se rapprocher un peu plus de ce qui a du sens pour soi.

Souhaiter en 2018 est une belle question, je vais y répondre dans un autre billet.

Aristote a donné un  bel exemple de formation avec le sculpteur qui donne une forme au bloc de marbre. En ce sens, la formation de soi serait une sculpture de soi. Or, Socrate applique précisément une telle métaphore à son idée de la formation humaine. Mais l’être humain n’est pas un bloc de marbre et l’on ne peut le former comme le sculpteur donne une forme à une matière première.

 

L’être humain n’est pas une statue que l’on peut reformer indéfiniment à partir d’un même moule originel. Chacun d’entre nous est un être singulier doté d’une identité unique qu’on peut appeler le soi. C’est cette essence singulière, ce noyau intime que le processus de transformation de soi est censé mettre à jour sous le soleil de la conscience.
Comme le dit si bien Sartre, le fait que nous soyons conditionné par notre environnement social et formé par notre éducation n’annule pas la liberté que nous avons de nous transformer. Nous avons le pouvoir paradoxal de nous réapproprier ce moi qui nous a été imposé de l’extérieur en le transformant en soi… En un sens existentialiste, la transformation de soi passe par ce que j’appelle une révélation existentielle, c’est-à-dire une prise de conscience soudaine de qui nous sommes vraiment. Une telle expérience est difficile à formuler car elle est très intime et certainement différente pour chacun. Mais il est probable que l’Eveil du Bouddha, l’Extase de Thérèse d’Avila ou même le Cogito de Descartes par exemple,  sont autant de formes différentes d’une même expérience fondamentale de la révélation de soi. Et c’est précisément sur une telle base de révélation soi que la transformation de soi devient possible.

 

Si vous voulez que les choses soient différentes,  la solution est peut-être de devenir différent vous-même.
Norman Vincent Peale

 

Pendant des années, j’ai attendu que ma vie change mais, maintenant, je sais que c’était elle qui attendait que moi j’évolue.

Harmonie en soi, pour Soi. Amour pur et inconditionnel de soi.