On en parle ou pas ??!!

 

 

Non mais, y a des jours, tu te lèves, TOUT va bien, enfin, c’est ce que tu crois. Tu te fais « belle », tu te trouves jolie pour une fois, de bonne humeur. Pour une fois tu trouves ton teint frais, les enfants-t-on laisser dormir 2 mins de plus que les jours précédents (oui! oui!, les deux minutes comptent ENORMEMENT dans ces cas la !!).

Tu pars gagnante. Aujourd’hui est un nouveau jour, l’objectif est de garder l’esprit positif.

Toute l’idée et la : Il suffit le morose, il suffit la mauvaise tête du « râlage suprême » dès le matin.

La journée se passe… bien, ou bien !!!??? Malgré cela, tu es fière, au fond tu te rends compte que tout se déroule bien, que le choses s’emboitent plutôt bien quand tu ne penses pas trop, que tu n’analyses pas trop non plus.

Mais la c’est le « drame », au passage je remercie ma coach du jour, celle qui, comme le vent, a déposé sur mon bureau, dans mon esprit, l’idée que je pouvais être unique, avoir au fond de moi un potentiel a exploiter. Car au fond je le suis, unique, et j’ai du potentiel, mais je n’en ai pas assez conscience parfois.

Je me limite a faire ou ne pas faire, en fonction des autres et ce qu’ils me renvoient comme vie, croyances et autre limites.

J’ai souvent cette sensation que les idées spontanés sont légitimes. Une fois que j’essaie de les mettre en œuvre, et de les « réfléchir »un peu trop, elles deviennent moins intéressantes.

Que s’est – il passé entre cette nuit, et ce réveil pleins d’entrains et de rêves a réaliser, et la demi journée qui te fait changer de cap, douter, ne plus vouloir passer à l’action?

As – tu déjà eu cette impression d’ascenseur émotionnel sur une même journée?*

As – tu déjà eu l’impression que tout était possible, puis plus rien?*

C’est comme si il y avait deux voix dans une seule tête, d’un coté il y a le rêve, de l’autre la « réalité ». Alors soit dit en passant la réalité de qui? de quoi?

 

L’image ci dessus, déjà me rend nostalgie car j’adorais cet acteur, et sa beauté ne gâchait rien. Cette image pour moi, et je dis bien de mon point de vue, représente ma visions de l’humain. Celui qui est torturé entre la vie idéalisé qu’il a construite petit, les rêves et la réalité que l’être n’arrive pas a conjuguer. Les réflexions qui se croisent, s’emmellent et, ou les remettre en ordres de marche ne fonctionne pas toujours comme on le souhaiterai.

J’ai connu la face cachée, celle qui a été difficile, torturée, supportée ou pas. Et l’autre, en lien avec mes valeurs et mes croyances profondes, définis avec le temps.

 

Je crois que jamais l’une n’existe sans l’autre. que quoi que tu fasses, tu es toujours face a un dilemme.

Au final ce qui fonctionne bien pour moi, c’est la bulle, la visualisation d’un lieu sain, (j’en parlerais plus tard) et surtout me rappeler que l’esprit doit toujours être raccord avec un point de vue positif des choses.

Est toi applique tu l’esprit positif au quotidien?*

Quelles sont tes méthodes de ressources, d’ancrage positif?*